Brume (EP)

by Caterino

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $4 CAD  or more

     

1.
02:59
2.
02:43
3.
4.
03:52

credits

released June 30, 2017

Toutes les chansons sont écrites et composées par Catherine-Audrey Lachapelle.

Prise de son : Vincent Blain (studio Madame Wood), Peter Van Uytfanck (studio Apollo), Martin Roy
Mixage et matriçage : Peter Van Uytfanck
Réalisation : Peter Van Uytfanck
Direction artistique : Catherine-Audrey Lachapelle et Francis Baumans
Pré-mixage : Olivier Bole
Arrangements des violons : Ariane Zita
Arrangements additionnels : Peter Van Uytfanck

Photo: Gabrielle Sykes
Graphisme: Marin Blanc

tags

license

all rights reserved

about

Caterino Montreal, Québec

L’auteure-compositrice-interprète Caterino propose un amalgame de chansons aux accents aériens et contemplatifs, appuyés par des textes évocateurs. Aussi comédienne, c’est cependant par la musique qu’elle parvient le plus naturellement à transposer son paysage intérieur, offrant à ses auditeurs un abri face aux intempéries du cœur, du corps et de la tête. ... more

contact / help

Contact Caterino

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Vol Plané
VOL PLANÉ

J’aimerais souvent t’apparaitre haute et belle
Mais ma nacelle
Mais ma nacelle
Ne supporte que le poids d’un oiseau
J’pourrais m’y faire…

Ou tu pourrais me faire une place au soleil
J’serais légère,
pas d’os, pas de chair,
Juste un peu d’air
Pour te donner un élan,
Je deviendrais ton vent
Pour te donner un élan
Je deviendrais ton vent

Jusqu’avant la tempête
Nous planerons tous les deux
Au-dessus de nos têtes
Bien au large des cieux
Je ne tomberai pas
Nous naviguerons au près
Et nous finirons las
Tout en haut d’un cyprès

Je ne tomberai pas
Je ne tomberai pas
Je ne tomberai pas
Je ne tomberai
Pas
Track Name: Brume
BRUME

Je reconnais cette brume
Qui plane sur la ville
Elle traverse les artères
Et contourne les passants
Qui ne la voit pas

Cette reine indocile
Douce comme un printemps
Elle se fraye un chemin
Jusque dans l’appartement
Où je l’attends
La porte ouverte

Elle me regarde un temps
Mais je ne la crains pas
Elle ne voit qu’une enfant
La brume me bercera

Je la regarde un temps
Puis j’entrouvre les doigts
Je la sens qui se faufile
Et monte jusqu’à mes bras
Jusqu’à mes tempes
Jusqu’à m’étendre

Elle se lève et m’emmène bien haut
La brume gaspille mes ans
Et masque quelques tourments
Elle me laisse monter ses grands chevaux
Domptés par le néant
Au grand galop
Chute violente

Puis le matin sévit,
Les étoiles s’éteignent
Je n’ai pas très bien compris
Et cette brume ne daignait pas m’expliquer…

Elle m’a laissée ici
Blessée dessous mes draps
En ne me regardant plus
Et en ne m’écoutant pas
Elle est partie
Track Name: Sortir de moi
SORTIR DE MOI

J’ai jamais su
J’ai jamais su comment ne pas m’faire marcher dessus
Jamais compris comment la paume de ma main
Pouvait m’apprendre ce qui m’arriverait demain

Tu m’avais dit
Tu m’avais dit que j’étais maitresse de moi-même
Mais c’est au dehors que se déroule la fête
Et quelques facteurs immuables me retiennent

Te rappelles-tu
J’tai déjà dit que j’voulais pas être une humaine
Que les deux jambes et que la tête qu’on m’a données
Ne pouvaient que me contenir contre mon gré

Comment, comment j’pourrais sortir de moi
Redessiner l’histoire que je vois
Savoir vraiment que j’suis au bon endroit au bon moment

Pourrais-tu m’dire
Pourrais-tu m’dire comment j’pourrais faire marche arrière
J’aimerais savoir pourquoi la carte du destin
A insisté pour faire se croiser nos chemins

J’ai toujours cru
J’ai toujours cru que mon subconscient me parlait
Ça fait 2 fois que j’rêve que t’essayes de m’achever
J’me d’mande vraiment si un jour tu vas y arriver

Comment, comment j’pourrais sortir de moi
Taire la bête qui martèle ma joie
Savoir vraiment que j’suis au bon endroit au bon moment

Comment, comment j’pourrais sortir de moi
Redessiner l’histoire que je vois
Savoir vraiment que j’suis au bon endroit au bon moment
Track Name: La Honte
LA HONTE

C’est un arôme qu’elle reconnait
Celui qui s’accroche à ta voix
Celui qui a teinté tes doigts
Ce même arôme que tu hais
Tu le ramènes à chaque soir

C’est un état qu’elle reconnait
Qu’elle a ravalé plus d’une fois
Dans ce même état que tu es
Tu te ramènes quand elle s’en va

Tu chausses tes ennuis
Et comme un papillon de nuit
Qui cherche sa lumière
Tu n’arrives qu’à la frapper du revers

Puis d’innombrables coups plus tard
Tu l’endors au mauvais moment
Et la honte, honte, honte
Te prends par les cheveux
Et te lances en moins de deux
Dans une bouteille de tord
Il semblerait que tu ne sois pas le plus fort